Le renforcement positif : la méthode qu’utilisent et préconisent les éducateurs canins d’aujourd’hui

Vous avez sûrement déjà vu une tante donner un léger coup de pied à son caniche qui essayait de manger un morceau de poulet tombé par terre, votre voisin crier à son chien qui jappait après vous ou votre père émettre « NON! » à votre chien qui grognait parce qu’un enfant voulait lui prendre son jouet ou encore vous-même avez déjà donné un coup sec en tirant sur la laisse de votre chien pour l’empêcher d’aller voir un « ami » canin pendant la marche.

Ces réprimandes étaient très utilisées il y a plusieurs années et encore un peu aujourd’hui… Elles étaient dites efficaces à ce moment-là. Avec le temps, plusieurs spécialistes du comportement animal ont démontré que ces méthodes peuvent être efficaces, mais qu’elles ont surtout des effets néfastes. Elles entraînent la peur, le stress, l’anxiété et l’agressivité.

Dans la majorité des cas, elles risquent d’entraîner l’apparition de nouveaux problèmes de comportement et de briser l’harmonie et le lien que vous souhaitez avoir avec votre animal de compagnie, en amenant souvent la frustration et l’incompréhension.

Qu’est-ce que le renforcement positif?

  • L’animal a une motivation à exécuter le comportement voulu par le maître afin d’être récompensé. Le chien produit le comportement que vous souhaitez dans le but d’avoir ce qu’il veut.
  • La punition pour le chien devient de ne pas recevoir ce qu’il veut s’il ne fait pas le bon comportement.

Je m’explique :

Vous demandez un « assis » à votre chien, il s’exécute et vous lui donnez une récompense (nourriture).S’il ne le fait pas, il n’a pas de récompense.

La récompense peut être tout ce que le chien veut : accès à un jouet, avoir une caresse (s’il aime ça), aller dehors, uriner sur un arbre, avoir de l’attention, de la nourriture, monter sur le lit…

Aussi, si votre chien gratte la porte pour sortir et s’excite et que vous voulez qu’il cesse ce comportement : vous lui demandez « assis » et dès qu’il le fait, vous ouvrez la porte. S’il ne le fait pas, vous n’ouvrez pas la porte. Il comprendra qu’il doit s’asseoir calmement pour pouvoir sortir dehors.

Cette méthode (renforcement positif) répétée de jour en jour deviendra rapidement très efficace! Elle vous demandera moins d’efforts et d’énergie. De plus, votre chien comprendra clairement ce que vous attendez de lui.

Vous vous inquiétez de devoir le récompenser à chaque fois, vous obligeant à toujours avoir des gâteries sur vous?

Eh! Bien non! Au début de l’apprentissage, il est récompensé chaque fois qu’il exécute le bon comportement. Cette étape lui permet de bien comprendre le comportement à produire pour être récompensé. Ensuite, vous récompensez 1 fois sur 2, 1 fois sur 3, puis 1 fois sur 4…ainsi de suite jusqu’à ce que la récompense devienne aléatoire. La motivation de votre chien sera à son plus haut niveau.

Comme il ne sait pas quand il aura sa récompense, il effectuera toujours le comportement appris en espérant que cette fois-ci, il lui sera payant! Un peu comme nous dans un casino… on continue à jouer au cas où cette fois serait la bonne!

Vous aurez du plaisir à éduquer votre chien avec cette méthode, vous aurez des résultats rapides et votre relation en sera fortifiée! Il n’y a pas d’âge pour l’utiliser, à tout âge un chien peut apprendre. Il faut juste tenir compte qu’un comportement dérangeant exprimé depuis plusieurs années de la part de votre chien peut être plus long à se régler. Mais avec l’aide d’un bon éducateur canin réputé, vous y arriverez. C’est la méthode de travail que j’utilise pour tout apprentissage en ce qui concerne votre compagnon poilu. Également d’autres astuces pour différentes situations rencontrées au quotidien : interactions enfant et chien, marche en laisse, garde de ressources, intolérance aux manipulations… La clé, c’est maintenir la constance et avoir du plaisir!

Rédigé par Gabrielle Charland
Intervenante en comportement canin et félin

 


Sources:

  • Formation continue AZCA (2017) Anne-Lise Paul, tsa et comportementaliste canin et félin
  • Formation Jacinthe Bouchard (automne 2015), spécialiste en comportement animal