Comment rendre votre chien heureux ?

Avez-vous remarqué une augmentation des problèmes de comportement chez le chien domestique au fil des années? En effet, ils sont présents chez plusieurs chiens de famille et les causes sont multiples… Il y a longtemps, le chien a été sélectionné par l’humain pour travailler : garder les troupeaux, renifler, détecter les odeurs, rapporter, pister, protéger… Toutes sortes d’occupations qui en faisaient des chiens utiles et équilibrés!

De nos jours, ils ont les mêmes qualités et capacités mais nous les laissons à la maison toute la journée, libres ou en cage, inoccupés. À notre retour du travail, étant nous-même fatigués, nous leur donnons un minimum de temps et d’activité. Dans les faits, ils ont un maximum d’énergie emmagasinée qui ne demande qu’à exploser! De là, en grande partie, la manifestation de tous ces problèmes d’excitation, de sauts sur les gens, de jappements excessifs, de destruction de biens, de mordillage et de fugues.

Heureusement, en comportement animal, des solutions sont proposées pour contrer ces problèmes que peut engendrer la solitude et le manque d’activité de votre chien. Le modèle d’activité ou « formule du bonheur » suggère une façon simple de combler leurs besoins quotidiens en énergie et de prévenir les problèmes de comportement acquis ou encore d’améliorer ceux déjà existants.

Un chien nécessite en moyenne 3 à 5 heures d’activité par jour et davantage pour les chiens de travail.

Il y a 3 types d’activité à retenir : activité physique, masticatoire et mentale.

Activité physique : activité sportive et dynamique qui fait travailler l’animal physiquement (course, marche en laisse active, nage, lancer la balle ou le frisbee…). Faire 15 minutes de course équivaut à 15 minutes de dépense d’énergie.

Activité masticatoire : activité qui amène le chien à lécher, éplucher, téter, mordre, tirer la langue. Tout ce qui stimule ses muscles masticatoires lui faisant utiliser sa mâchoire et sa langue sont de bonnes activités à insérer dans son quotidien. Ex. : gruger un os (en cuir ou cru), une branche, mordre des jouets, un tug, mordiller un kong… Toujours sous supervision d’un humain! Faire 15 minutes de ces exercices équivaut à 45 minutes d’activité physique.

Activité mentale : tout exercice qui amène le chien à réfléchir, chercher, travailler pour avoir sa nourriture ou un jouet. Ex. : entraînement de commandes (assis, couche, reste…), le nourrir dans l’herbe ou la neige, lui faire manger un kong congelé, lui faire prendre ses repas dans des jeux ou casse-têtes interactifs genre Aikiou ou Nina Ottosson, lui faire chercher des gâteries dans la maison, chercher un os dans un carré de sable. Faire 15 minutes de ces exercices équivaut à 2h30 d’activité physique.

 

Tous les chiens devraient toujours travailler pour leur nourriture afin de favoriser un bon équilibre mental!

Comment intégrer cette formule à votre quotidien?

Je vous donne un exemple :

Supposons que vous marchez en laisse ou lancez la balle à votre chien pendant 30 à 60 minutes. Puis, dans sa journée, il gruge un os ou un jouet pendant une heure au total et qu’il mange trois repas (5-10 minutes chacun) dans un bol interactif…Il aura fait environ 6 heures d’activité au total dans sa journée.

Dans les faits, il est très facile de combler les besoins quotidiens en énergie de votre chien. Il faut juste y mettre un minimum de temps.

Commencez par retirer tous ses bols de nourriture et faite-le travailler pour chaque bouchée!

Vous aurez un animal épuisé et heureux qui ne cherchera pas à dépenser son trop plein d’énergie à sa façon, qui n’est généralement pas celle que vous souhaitez!

N’oubliez pas qu’un chien doit : travailler pour manger, jouer en travaillant et réfléchir en jouant! 

 

Et qu’en est-il de votre chat?

N’oublions pas nos chats qui ont eux aussi des besoins en énergie à combler! En général, les chats d’extérieur ou qui y passent plusieurs heures par jour, dépensent leur énergie à faire toutes sortes d’activités (courir après les oiseaux, les insectes, chasser des petites proies, attraper les brins d’herbe, s’obstiner avec leurs amis félins…). Toutefois, les chats gardés à l’intérieur doivent aussi être occupés pour maintenir leur bien-être mental et physique. Assurez-vous de respecter ces 3 règles pour tous les chats afin prévenir les problèmes de comportement.

Règle 1 : Leur procurer un arbre à chat avec des hauteurs, tablettes, jouets suspendus, cachettes, coussins, poteaux à griffes.

L’idéal serait d’en mettre un sur chaque étage de la maison et d’ajuster la hauteur en fonction du nombre de chats présents. Chaque chat doit avoir sa hauteur sur l’arbre. Il en existe plusieurs modèles différents qui se fondent dans votre décoration intérieure.

Règle 2 : Nourrissez toujours votre chat dans des bols ou jeux interactifs

(genreThinkat(https://aikiou.com), balle Slimcat, Pipolino…)

Il en existe une multitude sur le marché, en animalerie et en clinique vétérinaire. De la même façon dont vous le feriez pour un chien, cachez de la nourriture dans la maison ou montrez-lui différents tours et commandes. Ces activités feront réfléchir et garderont votre chat occupés tout en lui permettant de maintenir un bon équilibre mental.

Règle 3 : Offrez-lui 10 minutes de votre temps deux fois par jour pour jouer avec lui, avec des bâtons bibittes ou plumes, faites-le courir, cachez des gâteries dans des boites en carton… Cachez- vous, appelez-le et récompensez-le avec sa friandise préférée. Le chat aime interagir avec l’humain à ses heures! Utilisez votre imagination!

N’oubliez pas que la principale raison pour laquelle vous avez un chat ou un chien c’est d’avoir du plaisir à interagir avec eux et retirer les bienfaits de leur présence.

Rédigé par Gabrielle Charland
Intervenante en comportement canin et félin

 


Sources:

  • Formation continue AZCA (2017) Anne-Lise Paul, tsa et comportementaliste canin et félin
  • Joël Dehasse, vétérinaire comportementaliste (2017) Modèle d’activité
    Livre: Joël Dehasse (2009) Mon chien est heureux : jeux, exercices et astuces
  • Daniel Filion, comportementaliste félin (Éduchateur) (2015)